Dessinateur français, auteur de plusieurs ouvrages pour la jeunesse, il est aussi illustrateur pour la presse et réalise des sérigraphies et sculptures.

D’abord, je l’ai découvert, il y a déjà quelques temps, via un article du blog de la fameuse agence Graphéine (ici). Ils ont collaboré pour la nouvelle charte graphique de l’office de Tourisme de Paris. Séverin Millet a travaillé sur l’iconographie de ce projet. Je l’ai retrouvé ensuite dans le magazine pour enfants Georges (ici) dont il signe de nombreuses illustrations. Tout cela m’a donné envie d’aller voir ses bouquins jeunesse… Heureuse découverte que j’ai partagé avec mes enfants. Séverin Millet est né à Valence en 1977. Il a suivi les cours des Arts-Décoratifs de Strasbourg et vit actuellement à Lyon. Depuis 2004, il illustre très régulièrement pour le journal ”Le Monde” et bien d’autres journaux ou magazines font appel à lui, en France comme à l’étranger (”The New Yorker” ou ”Internationale”). En parallèle, il réussi à développer grand nombre de travaux personnels comme peuvent en témoigner sa page Facebook ou instagram. Dans cet espace de liberté, il touche à tout (dessin, sérigraphie, sculpture, collage…). Cet article (ici) témoigne de sa façon de travailler, assez expérimental. En outre, son outil de prédilection est le logiciel Illustrator, mais il s’exerce également au papier découpé, une technique qui lui permet d’aborder différemment ses travaux et de se renouveler. Il collabore également avec d’autres artisans (ici, pour la céramique, avec l’Atelier Janvier) En fait, j’aime sa manière de combiner les formes simples et les couleurs, ainsi que son univers, à la fois poétique et surprenant. J’apprécie particulièrement ses portraits mi-homme, mi-animal. Pour continuer à suivre son travail, jetez un coup d’oeil à son instagram : @severinmillet ou sur son site http://www.severinmillet.com

Si vous aimez cet article, vous aimerez aussi :