Vous travaillez en freelance et vous vous sentez parfois seul dans vos démarches et démotivé à tenir le cap ? Vous n’êtes pas encore travailleur indépendant, mais vous hésitez à vous lancer et vous ne savez pas par quoi commencer ?

C’est dans cet esprit que je partage avec vous ce guide.

J’ai suivi avec intérêt un MOOC d’Elizabeth Olwen à propos de l’activité d’indépendant, axé sur les profils créatifs — Vous pouvez retrouver cette “open-class” sur le site Brit+Co (tutoriels pour profils créatifs, en anglais). —  Il y est indiqué bon nombre de conseils qui permette d’y voir plus clair. Je vous explique !

×

Mais qui est Elizabeth Olwen ?

Elizabeth Olwen vit à Toronto, au Canada. Après une carrière classique de designer en agences, elle se lance à son compte, il y a déjà plusieurs années et se définit comme designer textile : elle créé des designs et des motifs qu’elle vend en licence à des marques, qui les déclinent ensuite sur divers supports : linge de lit, papeterie, mode… Son travail est fantaisiste, graphique et élégant. On l’a connait essentiellement pour ses motifs floraux avec des couleurs plutôt pastels. Elle travaille pour de nombreuse marques. Elle a sans conteste réussi sa carrière de freelance et elle jouit d’une belle communauté sur Instagram, entre autre.

elizabeth olsen motif

Voici son brief pour bien débuter votre activité :

×

Se lancer, oser !

Débuter une nouvelle carrière en indépendant est à la fois excitant mais aussi quelque peu angoissant. On ne sait jamais vraiment où l’on va… Et il est difficile de savoir par quoi commencer. On est seul dans ces choix.

“Si quelque chose t’effraie, alors n’hésite pas à le faire !”

Car oui, sortir de sa zone de confort n’est pas facile mais c’est au prix de grands changements que l’on peut avoir l’espoir de réussir la carrière que l’on espère ou en tous cas, plus modestement, vivre de sa passion. Qui ne tente rien n’a rien, n’est-ce pas ?

Alors, lancez-vous !

Guide créatif freelance Lyon

×

Développer SA marque > “marketing Yourself”

Pour pouvoir démarcher un client, il est important de pouvoir s’appuyer sur des supports de communication cohérents, qui mettent en valeur votre travail. C’est une étape à ne pas négliger, néanmoins rien n’est gravé dans le marbre et cette communication est appelée à évoluer tout au long de votre carrière et de l’évolution de votre business. L’important, comme on l’a vu précédemment, est de commencer.

Développer son logo

Quand on est un freelance créatif et que l’on veut développer sa propre marque, on va vraisemblablement se charger de la création de son logo ( Je détaille la création du mien dans cet article). Votre logo doit refléter votre univers singulier, “votre marque de fabrique” : sobre, coloré, flashy, classique, féminin… Il est à votre image.

Vous pouvez faire des recherches du côté d’autres créatifs : qu’aimez-vous ou pas dans leur communication ? Comment vous positionnez-vous par rapport à eux ?

Eclatez-vous ! C’est VOTRE logo ! On ne peut plus personnel… Vous êtes le client ! Vous devriez connaître vos goûts et attentes mieux que quiconque.

Les autres supports de communication

Une fois votre logo créé, il ne reste “plus qu’à” décliner les autres supports de communication :

  • cartes de visite
  • book, portfolio papier pour les rdv
  • site internet

Ces derniers seront traités dans la lignée de votre logo. Le site internet ou portfolio en ligne est le plus important. C’est là que vos clients potentiels vont venir piocher des infos sur vous. Montrez-y vos travaux les plus significatifs ! Là encore, inspirez-vous de ce que font vos créatifs préférés et appropriez-vous ce qui fonctionne chez les autres.

Communication freelance lyon

×

Communiquer

Maintenant que vos supports de communication sont prêts, il est tant de s’en servir !

  • Communiquez sur les réseaux sociaux (Instagram, Pinterest, Linkedin, Facebook ou/et Twitter). De nos jours, c’est incontournable.
  • Parlez autour de soi (communauté des réseaux sociaux, entourage professionnel, amis…) de sa nouvelle activité. Qui sait ? Il suffit d’un seul bon contact pour commencer.
  • Faire la liste de dix clients avec lesquels vous aimeriez travailler et renseignez-vous sur la façon d’entrer en contact avec eux. Souvent l’information est disponible sur le site web du client ou peut-être pourriez-vous joindre ce client via Linkedin ?
  • Se renseignez sur les événements près de chez soi et y participez. Ne pas hésiter à distribuer sa carte de visite lors de ces rencontres. Cela paraît aller de soi mais ce n’est pas si facile de se mettre en avant et de parler de son activité à des inconnus. Pour trouvez des événements, surveiller ce qui se passe sur Facebook, Linkedin. Inscrivez-vous sur le site meetup.com. Meetup rassemble des personnes dans des milliers de villes et les aide à vivre leur passion. Le projet de meetup : rassembler les gens pour créer, explorer et apprendre.

Guide créatif freelance Lyon

×

Définir le cadre

Il convient de choisir le statut juridique suivant sa profession créative. Auto-entreprise, Maison des Artistes, Chambre des Métiers et de l’Artisanat…, il faut se renseigner auprès de ces différentes structures pour choisir le statut qui vous correspondra le mieux.

Quand au prix à lequel vous vendre, il n’est jamais facile à définir au début. Pour éviter les écueils du débutant, je vous conseille de lire cet article. Ce dernier est surtout destiné aux graphistes mais les difficultés et les pièges qu’il met en avant peuvent servir à n’importe quel indépendant qui débute.

Allez-vous vendre vos travaux en licence ou plutôt tarifer à l’heure ou à la journée, au forfait ? Tout cela doit être clair dans votre tête. Envisagez une grille tarifaire pour ne pas être pris au dépourvu.

×

Brief créatif

Voici la check-list pour bien débuter un projet créatif :

  1. Le client : qui est-il ? Définissez son profil et celui de sa société.
  2. La demande : pourquoi vous a t’on engagé ? Ayez un bref aperçu du projet.
  3. La concurrence : avez-vous des concurrents directs ? Que font les autres créatifs sur le marché ?
  4. Le public : à qui cette création est-elle destinée ?
  5. Le but : pourquoi ? Est-ce que l’objectif est de sensibiliser, promouvoir, vendre un nouveau produit ?
  6. Les moyens : faites une liste spécifique de tout ce que vous aurez besoin pour mettre en oeuvre le projet.
  7. Les délais : quels sont étapes importantes ? A quelles dates ? Quand est-ce que le projet doit-être terminé ?

freelance creatif

×

Les contrats

Le contrat va dépendre de votre statut. Pour le rédiger, s’y référer et contacter les structures dont vous dépendez pour ne pas faire d’impairs. Si vous n’êtes pas à l’aise avec cela, vous pouvez aussi faire appel à un professionnel de la loi. C’est une sécurité et un investissement.

Là encore, la check-list de ce qu’il doit apparaître sur votre contrat :

  1. Qui (les parties)
  2. Quoi (le livrable)
  3. Les honoraires
  4. Les délais (deadlines)
  5. (territoire et usage)
  6. Les modifications éventuelles
  7. Frais pris en charge
  8. La propriété intellectuelle de votre travail
  9. Le paiement
  10. Clauses de résiliation
  11. Signatures

×

Rencontrer ses clients et savoir se vendre

Personne d’autre que vous ne va vendre votre travail. Vous êtes votre propre ambassadeur ! Trouver un mantra qui vous correspond et qui vous booste quand le moral est en berne.

Personnellement, j’en ai plusieurs, mais c’est à chacun de trouver celui qui lui correspond le mieux :

“Soyez vous-même, tous les autres sont pris”, Oscar Wilde

“Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté”, Winston Churchill

“L’avenir n’est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire”, Henri Bergson

“Vous devez être le changement vous voulez voir dans ce monde”, Gandhi

“Les petits ruisseaux font de grandes rivières”.

“J’accepte la grande aventure d’être moi”, Simone de Beauvoir

Un petit coup de mou, beaucoup de doutes, hop ! Je pense à l’un de mes mantras et c’est reparti !

graphiste free-lance

Soigner sa présentation

Anticipez la façon dont vous allez vous présentez face à quelqu’un qui ne vous connaît pas, cela permet d’éviter du stress, de la gêne et les gros blancs… Il faut être capable d’expliquer ce que vous faîtes clairement, comment vous le faîtes et pourquoi. Le fait d’y avoir réfléchi sérieusement en amont permet de ne pas être pris de court. Répétez ces quelques phrases de présentation.

Présenter son portfolio

Choisissez une dizaine de pièces représentatives dans votre portfolio et créer des éléments de discussion pour chacune d’elles : cela peut-être des anecdotes sur la façon dont vous avez rencontré le client, un mot sur votre processus de création, pourquoi et comment le projet a vu le jour, pourquoi celui-ci a été un succès, pourquoi vous êtes fier de ce projet, pourquoi vous avez choisi de le mettre en avant dans votre portfolio, qu’est-ce qu’il a de spécial par rapport à vos autres projets… pensez à tous ce qui peut vous aider dans la communication ! Entraînez-vous.

Book graphiste freelance Lyon

×

Entrenir sa relation client

Voici de précieux conseils qui vous serviront à coups sûrs dans vos rapports avec vos clients :

  • Livrer le projet, dans les temps et en ayant tenu compte du budget
  • Ne pas avoir peur de s’engager un peu plus personnellement. Les relations clients sont des relations de personnes à personnes.
  • Eduquer le client si cela reste approprié : expliquer le pourquoi-du comment si vous pensez que c’est nécessaire.
  • Mettez votre ego de côté : rappelez-vous qui est le client et pourquoi vous lui fournissez un service.
  • Prévoir un programme précis et s’y tenir, se donner des objectifs.
  • Soyez ouvert et COMMUNIQUEZ ! Si vous les demandes des clients sont hors budget ou que vous avez passé plus de temps que nécessaire sur un projet, faites le savoir au client et trouvez un terrain d’entente pour que personne ne se sente lésé.

Sessions de travail

Gardez toujours une trace du temps passé sur vos projets. Pour vous : cela permet de quantifier au plus juste des projets futurs similaires. Pour le client : au besoin, vous pourrez justifier les différentes étapes du projet.

Dans ce cadre, vous pouvez trouver une application “time-tracking”, ou le noter sur un gabarit (précisant le projet, la tâche, le jour/heures) ou tout autres systèmes qui vous conviendrait.

projet freelance

×

Commencer et rester motivé

Voici des conseils pour rester concentré sur son objectif :

  • Commencez ! Lancez-vous ! Ne réfléchissez pas trop et avancez un pas après l’autre, à votre rythme. Dans le tutoriel, Elizabeth Olwen propose un petit truc lorsqu’elle a du mal à s’y mettre : elle s’oblige à commencer une tâche pour au moins 15 minutes, et si jamais les idées/envies ne viennent pas, elle se donne la permission d’aller faire autre chose… mais généralement ça vient !
  • Séparez le projet en petites tâches, plus facile à mettre en oeuvre qu’une montagne !
  • Bougez, changez d’air, d’environnement.
  • Créez un mood board (j’en parle dans un ancien article). Assembler des images, créer des liens entres elles, peut être très intéressant et déclencheur d’idées.
  • Faites une pause, quelque chose d’autre, et revenez avec un oeil neuf !
  • Elizabeth Olwen nous conseille également la lecture Comme par magie d’Elizabeth Gilbert, un livre plein de bons conseils pour une vie créative.

×

Les retours d’expérience d’Elizabeth Olwen

Etre organisé

Le travail sur ordinateur implique que vos dossiers soient correctement rangés. A vous de trouvez votre propre organisation, votre propre structure et tenez-vous en pour tout les projets ! Il faut que cela devienne un réflexe.

Chaque client doit avoir son dossier propre, avec à l’intérieur les différents projets réalisés avec lui. Vous pouvez aussi donner un numéro à chaque projet, avec l’année en référence.

Présenter ses projets

Pour soumettre les étapes d’un projet à un client, présentez votre travail toujours de la même manière, de façon professionnelle. Pour cela, utilisez un gabarit qui contient votre logo, vos coordonnées, le titre du projet, à quelle phase se situe le projet et toutes les informations nécessaires à cette étape. Préférez un format de document léger et universel, .pdf ou .jpg.

Gérer les projets et les clients difficiles

Rapellez-vous que votre client et vous, êtes sensés regarder dans la même direction, sans parler d’une vision créative, mais plutôt en matière de business. Faites attention à :

  • mettre en balance votre propre vision et les demandes du client,
  • savoir quand il faut plier ou au contraire refuser gentiment,
  • demander au client ce qu’il aime ou n’aime pas à propos du projet,
  • demander au client des références visuelles ou développer un mood-board avec lui, pour mieux cerner ces attentes.
  • présenter des croquis préparatoire ou un mock-up avant de développer votre idée trop en détails. Les images valent souvent mieux que les mots et cela vous permettra d’aller dans la bonne direction.

×

Gérer son business

Pour se simplifier la vie, optimiser

Pour cela, créez des systèmes intelligents qui, à terme, vous feront gagner beaucoup de temps (gabarits, modèles, applications…). Les mettre en place demande du temps au début mais, une fois créés, cela vous aidera au quotidien. Pensez sur le long terme… : Gestion du temps (time tracking, planning, etc), gabarit pour vos devis/factures, gestion des dépenses (tableaux).

freelance creatif

×

Le mot de la fin

La conclusion d’Elizabeth Olwen

“Ce n’est pas grave si vous vous trompez, on apprend tellement de ses erreurs. N’abandonnez pas si cela n’arrive pas du jour au lendemain. Soyez persistant car faire ce que l’on aime et en vivre est le principal objectif. Sortez de votre zone de confort car c’est là que réside la magie et les opportunités de grandir.”

Ma conclusion

Merci à Elizabeth Olwen pour le partage d’expérience !

Faire la synthèse de sa vidéo m’a permis d’intégrer plus profondément ces conseils dans ma routine de travail. Il n’y a rien que je ne savais déjà. Cependant elle a mis l’accent sur le fait d’être organisé, motivé, opiniâtre, professionnel en toutes circonstances. Communiquer et savoir se vendre, un aspect du métier souvent difficile pour les créatifs, mais essentiel. Créer les bons outils pour cela et se préparer en amont rendent la tâche moins ardue.

Enfin, je retiendrai surtout qu’il faut commencer un jour. Tout n’est pas parfait au début, les choses mettent du temps à se mettre en place mais il faut croire en soi. Etre passionné est la garantie de retrouver la motivation dans les moments plus difficiles.

Je pense déjà à un prochain article qui détaillerai ce que j’ai pu mettre personnellement et concrètement en place pour mieux organiser ma vie professionnelle et booster ma carrière.

Belle journée et lancez-vous !